Associations

Violette Justice

Mon enfant n'est pas ton jouet

 

Face aux multiples dysfonctionnements judiciaires constatés depuis plusieurs années dans les affaires familiales et la protection de l’enfance en danger, l’association Violette Justice a été créée pour lutter contre la maltraitance institutionnelle infligée aux enfants et à leur famille.

 

Elle a vocation à intervenir contre les dérives de la justice et de l’action sociale les concernant.

 

Devant la souffrance des enfants séparés de l’un ou de leurs deux parents, ou volontairement laissés dans un milieu insécurisant et maltraitant ; devant le nombre d’enfants placés illégalement, devant le nombre de parents bafoués et lésés par la défaillance de certaines institutions ; devant les infractions récurrentes commises par de prétendus professionnels et des services sociaux qui méprisent la loi et manipulent les magistrats, l’association Violette Justice défend les enfants et leurs parents pour faire respecter le droit de la famille et l’exercice de la coparentalité. Elle veille à ce que la Convention des droits de l’enfant, dont la France est signataire, soit enfin appliquée par les tribunaux de la République.

 

Dans cette démarche, Violette Justice soutient et accompagne les actions des parents pour faire valoir les droits de leurs enfants, ainsi que leur propre droit à la parentalité.

 

Visiter le site de l'association : http://violette-justice.com

Adua

L'ADUA a été fondée en 1985 par Jean-Claude Delarue avec des militants d'autres associations. Elle est une association d'entraide des victimes d'excès, de carences, d'erreurs ou de retards dont sont responsables des administrations et des services publics, et aussi des organismes de statut privé qui ont un rôle de service public (ex: ASSEDIC) ou de professionnels qui ont une délégation de pouvoir public (ex: notaires).

 

Excès : il peut s'agir d'abus commis par des maires (modification contestable d'un P.O.S. - plan d'occupation des sols - par ex.), par le fisc, par France-Télécom (factures abusives) etc.

Carences : les victimes d'un accident médical à l'hôpital peuvent se plaindre de la carence de ce dernier dans la lutte contre les infections, les familles de personnes âgées en maison de retraite du manque de surveillance de l'établissement (soins, sécurité incendie etc.) par l'administration, les victimes de mandataires-liquidateurs, du laxisme de l'Etat etc.

Retards, erreurs ... : il peut s'agir de retards dans le paiement d'allocations familiales, d'erreurs dans l'établissement du montant des allocations-chômages ou de l'allocation pour adultes handicapés (AAH), ou, par ailleurs, d'erreurs médicales commises dans un hôpital (ou une clinique privée) etc.

 

L'ADUA diffuse le bulletin "ADUA Info" (actuellement en suspend). Il regroupe des informations sur les activités de l'ADUA.

 

Visiter le site de l'association: http://www.adua.com

 

 

Engagements

Vice-président de Violette Justice.

 

Je suis cofondateur et vice-président de l'association Violette Justice, dirigée par Yasmina Kerrouche. La défense des droits de l'enfant, bafouée au coeur même de la République, est plus que jamais essentielle.

Vice-président de l'Adua.

 

L'Adua s'est attaquée au dramatique problème de la protection de l'enfance. C'est à ce titre que je l'ai rejointe.

Unicef

 

Partout dans le monde, les enfants ont besoin de nous. Un don, même s'il vous semble dérisoire, permet de sauver la vie de nombreux enfants.

Menu

SYLVAIN MORAILLON

Site officiel

Copyright © All Rights Reserved